Sunday, 3 April 2011

La Loire

Le Val De Loire
La Vallée du Grand Fleuve Royal, ainsi pourrait-on appeler le Val de Loire, région constellée de centaines de demeures princières qui offrent une profusion d'images issues tout droit de la Renaissance, une des époques les plus prestigieuses de l'histoire de France.

Contrairement ?la Bretagne ou ?la Normandie, véritables entités géographiques et historiques, le Val de Loire compos?de pays ?l'histoire et aux caractères variés, ne tient son unit?qu'?la présence de la Loire, le plus long fleuve de France avec ses 1.020 km.

La plupart du temps, étalée dans un lit trop grand pour elle, la Loire coule mollement entre des bancs de sable dor?ou étreint des dizaines d'îlots. Qu'on ne s'y trompe pas! Sous son apparente indolence, la Loire dissimule un tempérament de torrent et ses colères surprennent. Des pluies fortes se déversent-elles dans le Velay o?elle prend sa source, les neiges du Massif Central fondent-elles rapidement, la Loire s'enfle alors en crue dangereuse. Les chiffres gravés dans la pierre de maintes piles de ponts et même de maisons riveraines en témoignent: crues meurtrières de 1856, 1910 et 1936.

Le plus souvent pourtant, la Loire est d'humeur paresseuse et maintenant qu'a disparu la pittoresque industrie de batellerie qui la sillonnait jusqu'au milieu du dix- neuvième siècle, on serait tent?de l'accuser d'être inutile si elle ne traçait, de château en palais, un incomparable itinéraire.

Et surtout, les poètes ne s'y sont pas trompés qui ont chant?sa couleur changeante, moirée. Les uns l'ont vue bleutée, d'autres blonde voire jaune quand ce n'est pas franchement verte; peu importe la nuance, elle compose un miroir mouvant qui reflète ?merveille la lumière du Val de Loire, cette fine lumière qui enveloppe monuments et paysages de la transparence d'une aquarelle.

'The Valley of the Great Royal River'
The longest river in France,and normally is quite gently. But can cause killer floods like in 1936.
But now it's mostly calm and the loss of industry and river traffic might make some people think it's useless.
poets sang of its changing, shimmering, color. Some saw it as blue-tinted, others as light gold, even yellow, when it wasn't undeniably green; whatever its hue, it is a moving mirror admirably reflecting the light of the Loire Valley, this delicate light surrounding buildings and landscapes with the transparency of a watercolor.

1 comment: